NOUVEAU TÉMOIGNAGE TRÈS DÉTAILLÉ DE RENNES…
…où on peut lire que la TCH n’est pas axée QUE sur les contacts avec les défunts. Ici on trouve des soins énergétiques qui semblent faire disparaître une douleur de l’épaule et du bras droit, un autre au niveau de la tête, une confirmation pour soigner avec les mains et reprendre confiance pour un travail de réflexologie, sensation de sortie de corps, visualisation d’un grand-père défunt et du visage souriant d’un fils récemment décédé et sensation de mieux profiter des rêves avec sûrement des informations perdues qui pourront resurgir plus tard puisque la durée de l’hypnose a été évaluée â 30 minutes ; il manque 1 heure.
Mais je préfère vous faire lire le récit complet.

Bonjour M Charbonier,
Je suis Caroline. J’ai 45 ans et suis éducatrice de jeunes enfants en arrêt depuis 16 mois. J’ai participé le samedi 8 mai de 13h30 à 17h à la TCH de RENNES.
Je suis venue du Maine et Loire accompagnée de mon conjoint et mon fils cadet de 16 ans et avec quelques bonnes bouteilles du Saumurois, ma région d’adoption depuis 23 ans.
Nous avons rejoint ma meilleure amie sur place – Vous avez d’ailleurs diffusé son témoignage (Sophie – sclérose en plaques).

Nous avons perdu notre fils aîné de 19 ans de façon brutale et accidentelle en janvier 2020. Depuis nous cheminons tant bien que mal dans ce parcours du deuil…
Nous n’attendions rien…. Mais j’entends déjà Marc nous dire : « c’est c’la ouiiiii ! » donc je rectifierai en disant que nous n’attendions rien de précis.
Voici mon témoignage, un peu long… Désolée ! Je vous autorise à le diffuser en partie ou totalité en ne nommant que mon prénom.
Arrivés tous les 4, équipés de notre kit TCHiste (couverture, masques, eau…) fourré dans un grand sac de courses, nous voilà ! Destination « l’au-delà » !
Une fois bien installée dans le fameux transat rouge, je me suis rapidement ancrée et je n’ai pas bougé durant toute la séance.

Je me détends mais je ne vois rien au départ. Pas de paysages, pas de couleurs…
Cependant, j’ai perçu, à un moment donné, de petits points bleus-violets ; comme de petites étoiles scintillantes mais qui n’éblouissent pas. Au milieu de mon front… Enfin, comme si je les regardais de cet emplacement (3ème oeil ?).

J’avais déjà eu cette « vision » 2 ou 3 fois lors de mes dernières préparations MP3.
J’ai fini par visualiser certains paysages évoqués mais que je pense venir de mes souvenirs car je voyais des paysages connus, où je suis allée physiquement.

Lorsque vous avez évoqué le sommet d’une montagne, j’ai eu l’impression d’en descendre d’un coup, en plongeant dans le vide, telle un oiseau, mais ce fut très furtif.
Je ne sais plus à quel moment, mais j’ai eu une sensation de « tournoiement de mon esprit » avec une forte nausée ; je me suis même dit : « Ben tu ne vas pas vomir quand même !? » Puis s’est passé très vite.
J’ai aussi eu 2 violents maux de tête (j’ai même pensé que j’allais me « réveiller » avec quand ils sont apparus) mais qui sont passés très vite également.

Sur ce qu’il me semble être la 2nd phase de la séance, j’ai senti une douleur violente au bras droit. Au niveau du muscle de l’épaule. C’est un endroit fragile chez moi qui peut être douloureux (même douleur que pendant la séance) lorsque je conduis plusieurs heures par ex. ou que je sollicite trop. Je précise que je n’avais pas conduit pour venir à Rennes, ni depuis plusieurs jours et que je n’avais pas ressenti cette douleur depuis plusieurs mois.
Dès la séance finie, plus aucune douleur et depuis, ce bras me semble plus « léger ». A voir dans la durée et/ou sur sollicitation.

J’ai aussi eu sur la fin (j’avais presque hâte que ça se termine, mais pour autant, je n’ai pas bougé), comme une barre à l’arrière du haut du crâne : juste là où la tête repose sur le rembourrage du siège… J’ai d’abord pensé que c’était l’effet du poids de ma tête sous hypnose. J’ai même tâté ce rembourrage après avoir ouvert les yeux et j’ai été surprise de constater qu’il était très épais et mou…

Mais finalement, cette douleur, qui s’est elle aussi volatilisée dès la fin de la séance, ne m’a laissé aucune douleur palpable… Alors que la douleur était si intense et désagréable. Aujourd’hui, je ne sais pas… Plus…
Pour finir sur les choses ressenties vraiment physiquement, durant toute la séance, dès les 1ères secondes je pense, alors que mes mains étaient posées sur la couverture sur mes cuisses, elles n’ont pas cessé de chauffer… C’était même presque une sensation de brûlure mais sans douleurs. Lorsque je me suis réveillée, j’avais les mains trempées tellement elles étaient moites.

Je précise ici aussi, que je suis en projet de reconversion professionnelle en réflexologie pour laquelle je doute beaucoup encore malgré une envie vraiment ressentie.
Depuis le décès de mon fils, j’ai perdu beaucoup confiance en mes capacités et reprendre une formation me semble encore parfois insurmontable…

J’ai interprété cette sensation de chaleur comme un « vas-y, tu peux le faire et tu en as bien les capacités ». Cela m’a donné, je pense, une forme de confirmation que mon futur projet est un bon choix.
Je pense être sortie 2-3 fois de mon corps. Étrangement, je n’en ai pas eu la perception/sensation mais en revanche, les « retours », pour lesquels j’ai eu des sensations physiques avec une légère activation de ma CAC m’ont permis de m’en rendre compte.
C’est encore, aujourd’hui, difficile à décrire/expliquer.
J’ai aperçu, au loin, comme un petit tube noir, pas plus gros qu’un anneau avec une lumière vive et brillante en son centre, au bout. Cette lumière était blanche. C’était bien après que vous ayez évoqué le tunnel.
Du coup, à sa vue, je me suis dit « tiens mais c’est ça le tunnel ! Il est loin ! » Trop tard !! Ma CAC a caqueté ! Envolé le tunnel…

Je pense avoir eu 2 flashs de défunts mais sans aucune communication.
J’ai eu l’image de mon arrière-grand-mère paternelle que j’ai connue de son vivant et jusqu’à mes 18 ans.
J’ai aussi eu l’image de mon fils décédé il y a 16 mois : il était souriant.
Je n’ai rien « vu » de plus.
Je ne sais toujours pas si cela était « réel » ou le fruit de projections faites par mon envie associée à mes souvenirs.

Mon voyage m’a semblé durer environ 1/2h et non pas 1h30.
Au moment des témoignages, j’ai eu l’impression d’absorber beaucoup des émotions de ceux qui témoignaient : j’ai pleuré avec tous ceux qui ont versé leur larme, alors que je me sentais à la fois détendue, apaisée, fatiguée et triste.

Nous sommes rentrés dans le Maine et Loire fatigués, sans beaucoup parler avec mon conjoint et mon fils. Un peu perturbés finalement – perplexes – incapables de se souvenir de tout et d’analyser ce qui a pu se passer (eux aussi ont « vécu » certaines choses) MAIS certains qu’il s’est bien passé des choses !!
La nuit qui a suivi, j’ai extrêmement bien dormi. J’ai rêvé. Je me suis même dit pendant mon rêve : « Mais c’est carrément lié à la TCH tout ça !! ». J’ai eu comme une évidence. C’était même tellement évident que, toujours pendant le rêve, je me suis dit que je m’en souviendrai… Mais au réveil, plus aucun souvenir, hormis celui d’être certaine d’avoir fait ce rêve qui rendait ma TCH très claire.

Nous sommes tous partant pour refaire une TCH et tenter d’en retirer un peu plus. On est gourmands !!!
Comme je suis une semeuse (qui œuvre bien apparemment) il va nous falloir louer un minibus car plusieurs de nos proches (amis-famille) souhaitent nous accompagner la prochaine fois !
Merci pour tout ce que vous faites M Charbonier.
Merci à Marc et Etienne pour leur accueil chaleureux et bienveillant.
Ne changez rien !!

Quand on est légitime dans ce qu’on fait, j’ai coutume de dire qu’on se doit d’être « jusqu’au-boutiste jusqu’au bout ! »
Bien à vous,
Caroline

Laisser un commentaire