2 AMIES EN TCH À AVIGNON LE WE DERNIER…

…j’aurais pu tout aussi bien intituler ce post : « Quand c’est le moment, c’est vraiment le moment », mais ni vous ni moi ni personne ne peuvent décider ce qui est bon pour nous.

Bonne lecture les amis.

Mon expérience lors de la TCH A Avignon le 23 Janvier 2021 après-midi

Bonjour Monsieur Jean-Jacques Charbonier.

Un grand merci ainsi qu’à vos acolytes Marc et Étienne.
Vous formez un bon trio.
Votre organisation est bien huilée et tout s’est extrêmement bien passé.
Si je n’ai pas voulu témoigner après la séance, ce n’est pas à cause du couvre feu, je savais que nous étions protégées. D’ailleurs, nous sommes revenues après 18h et sans problèmes. Cependant, comme je vous l’ai exprimé au micro, quand je suis revenue et que j’ai levé mon matériel, je me suis dit « quel bordel ! ».

C’est ce que je vous ai dit et je m’excuse pour ce mot un peu familier mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti. Je n’aurai pas pu vous exposer ce que j’ai vu ou ressenti lors de cette expérience. Je me suis donc contentée de vous remercier de de vous dire que j’allais prendre du temps pour « redescendre » et mettre de l’ordre afin de vous exposer au mieux par écrit mon voyage.

Je suis Infirmière, Praticienne en Hypnose formée par l’IIHS et Énergéticienne. Je ne tenais pas spécialement à vivre l’expérience d’une TCH même si je suis abonnée au groupe Facebook administré par Cindy Nicolas et que je lis attentivement et avec grand intérêt, les témoignages des expérienceurs. J’ai aussi lu votre livre (entre autres) « j’ai envoyé dix mille personnes dans l’au-delà » que j’ai beaucoup aimé.

Je suis venue avec mon amie d’enfance qui m’en a fait la demande. Étant à 1H30 d’Avignon, je n’ai pas pu le lui refuser ! J’étais de toutes façons très curieuses de vivre cette aventure. Je savais que si cela était opportun, nous réussirions à réserver nos 2 places. Et de façon extraordinaire, (car l’anecdote est extraordinaire), j’ai réussi à réserver nos 2 places. Je ne la raconterai pas là pour que ce texte ne soit pas trop long.

Je n’avais aucune attente, ni stress particulier, si ce n’est un léger trac lorsque je me suis assise sur le transat rouge. J’ai écouté attentivement vos consignes ainsi que celles de Marc. Je n’ai pu résister aussi à la curiosité de voir comment vous vous y preniez. Déformation professionnelle !! Mais cela n’a pas duré.
J’avais fait de nombreuses fois votre préparation et j’étais habituée à votre voix. J’ai essayé de me détendre et de lâcher prise sur l’événement. J’ai aussi l’habitude de faire de la méditation et de pratiquer l’ancrage. Je vous ai fait confiance.

Lorsqu’il a été le moment de partir et de quitter ce transat pour sortir de la salle et de voir la ville d’Avignon au-dessous de moi, je n’ai rien vu de particulier. Je suis partie le regard vers le haut mais je sentais que j’étais retenue par cette corde d’argent, un peu comme si l’élastique était trop court.

Je suis finalement arrivée dans la brume, je ne sais comment et me suis assise sur le banc. J’ai vu ma chienne Vodka qui est venue me faire des fêtes, monter sur le banc et mettre sa tête sur mes genoux. Je la caressais.
Puis est apparu mon papa décédé le 24 janvier 2019. Je le vois de temps en temps lors de mes méditations. Ce jour-là, il était bien et souriant, habillé de blanc. Il m’a appelé par un petit surnom affectueux. Il m’a dit qu’il était content et que je m’occupais bien de ma mère. Puis sont apparues ma grand-mère maternelle et sa sœur qui m’a dit : « salut cocotte, tu vas bien ? ». Je n’ai rien ressenti de particulier lors de ces échanges, je veux dire d’émotion vive à en pleurer. J’ai ressenti juste de la sérénité, presque de la normalité de les « voir ».

Cependant, je tiens à préciser que tout le long de l’expérience, j’ai ressenti ma conscience analytique en éveil. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir des absences. Ma CAC était sur le côté gauche et était comme « prête à intervenir » à tous moments. D’ailleurs, je revenais souvent vers mon fauteuil et votre voix m’aidait à remonter. J’ai réalisé en réfléchissant, cette impression de ma Conscience analytique sur la gauche…. Cerveau gauche, celui qui réfléchit, qui analyse… C’est marrant !

Je suis donc remontée vers la brume et il est rigolo de constater que lorsque je monte, je virevolte spontanément. Je me suis fait la réflexion que vous suggériez cela dans vos propos. « tiens, c’est marrant c’est ce que je fais toujours ». Et à ma droite, alors que j’étais assise sur le banc, j’ai vu un de mes guides, beau, souriant, à double polarité si je puis dire. Il était aussi bien masculin que féminin. Je précise que je décris là ma perception et non une observation physique quelconque. Je connaissais ce guide mais je ne le reconnaissais pas. J’espère que vous me comprenez. Et là, j’ai ressenti de la joie, ce sentiment de joie, que vous avez quand vous êtes libre, léger, sans chaînes, sans contraintes, heureux d’exister. Cette joie était un sentiment enfin retrouvé, comme si le fait de vivre sur terre me l’avait fait oublier. Il n’y a pas eu de paroles et j’ai eu l’impression que cette « entrevue » était courte, mais pleine de sens. C’est comme si ressentir cette émotion, était un message que nous allons tous retrouver cette joie oubliée, comme un message réconfortant pour notre avenir proche.

Puis je suis redescendue, et remontée. Et là, je me suis retrouvée avec un autre guide. Cette fois j’étais en train de virevolter dans une grande salle ronde, à haut plafond avec des milliers de livres. En bas, se trouvaient des tables et des bancs. Je faisais l’idiote, je virevoltais comme une gamine et mon guide me disait amusé que cela suffisait et me demandait de revenir vers lui. Pour apprendre je suppose… PFFF…. Encore apprendre….

Puis est venu le temps de « redescendre ». C’est au moment où je ne m’attendais plus à rien, en refaisant la visite de mes chakras, que j’ai vu pleins de visages inconnus.

Puis, je me suis vue petite fille à la peau noire, ornée de beaux bijoux, dans une Ethnie Africaine. Je n’étais pas contente car on voulait me faire participer à des cérémonies auxquelles je n’adhérais pas. Ma mère m’a gentiment faite asseoir par terre devant une case adossée à un muret de forme arrondie et en pierres. Elle souriait et paraissait amusée par mon comportement et me disait que je n’avais pas le choix, que c’était nos coutumes de faire ainsi. Moi, je boudais en tous les cas. Je comprends de cette scène, tout de suite, qu’il s’agit de mon caractère anticonformiste. Je précise que je suis de confession catholique car je suis baptisée, mais suis agnostique. Je refuse d’appartenir à un quelconque mouvement qui m’emprisonnerait. Je crois bien que cela ne date pas d’aujourd’hui !!!

Cette scène qui pour moi est un accès à une vie antérieure, a été particulièrement claire. Beaucoup plus claire que lorsque j’étais dans l’au delà, où c’était plus flou et moins évident dans ce concept de la vision.

A partir du moment où j’étais « en haut », j’ai senti mes mains être très chaudes, comme si elles étaient en lévitation et non posées sur mes cuisses. J’ai senti cette chaleur intense jusqu’à la fin de votre compte à rebours. De plus, lors de ce compte à rebours, je me suis dit « Mais j’ai faim !! ». Comme si j’avais vécu une très grande aventure et que j’avais fait des heures d’activités, mais que maintenant mon estomac en avait assez de jeûner…

Oui, lorsque je suis revenue, c’était le « Bordel », mais oui j’ai eu accès à beaucoup d’informations malgré mon impression de ne rien avoir vu de particulier. C’est assez extraordinaire, déroutant et Magique quand on ne sait pas pourquoi on le sait, mais on le sait. Même pour une praticienne en hypnose…

Bravo Mr Jean-jacques CHARBONIER pour vos travaux et pour votre courage de parler haut et fort de ce en quoi vous croyez. Vous avez tout mon soutien et toute mon amitié.

Vous pouvez exploiter mon récit si vous le souhaitez et le diffuser.

Isabelle AILLAUD

 

Voici mon récit de notre réservation de la tch d’avignon du 23 Janvier 2021 Après-midi ;

Comme je vous l’ai expliqué, je suis infirmière. Le 1er Décembre je travaillais et c’est pour cela que j’avais chargé mon amie d’enfance de réserver dès 8h00 nos 2 places. D’habitude c’est toujours moi qui réserve tout car suis plus «branchée » informatiquement que mon amie. Nous voulions réserver nos places pour le samedi 23 janvier après-midi.

J’étais en tournée ce mardi 1er Décembre (je suis IDE Libérale), quand, en rentrant chez un couple de patients, je reçois un SMS de mon amie, désespérée, me disant, « ça ne marche paaaaaaas » puis « j’appuie sur le pouce et ça ne m’envoie pas à l’inscription ». Je comprends tout de suite de quoi elle peut bien parler. Il était 8h03.

Mes patients étant super sympas et très amicaux avec moi, je me permets de l’appeler. Elle me dit avoir été sur le RTCH inscription. Donc moi, je vais sur ABC TALK puis sur la réservation pour Avignon. Puis là, déconvenue, je vois que tout est réservé. Nous étions, bien sûr, dépitées et déçues, mais étonnées qu’à cette heure, tout soit déjà réservé. Je lui fait la remarque que ce n’est pas grave et que nous essayerions le mois prochain pour Cannes qui n’est pas très éloignée de notre domicile. Puis, je sors du site.

Et là, après quelques échanges, mon intuition vient frapper à la porte et je dis « attends, je regarde à nouveau ». Je reviens sur le site, puis sur la réservation… Et là, je dis « je ne le crois pas ! « quoi ? Me souffle mon amie ?»
Et je dis : « Il y a 2 places de libre ! » et en plus je précise au jour et dans le créneau horaire désiré !!!! Pas 1 ou 3 ou 4 places, 2 PLACES ! je ne vous dis pas le silence religieux à l’autre bout du fil jusqu’à ce que je lui dise que j’avais récupéré et enregistré les places….

Mes patients étaient heureux de voir ma réaction et se marraient des cris de joie de mon amie qu’ils entendaient car j’avais mis le micro. Du coup, je me rends compte que travail ou pas, c’est encore moi qui réserve toutes nos activités… C’est donc ainsi que cela doit se faire.

J’ai continué mon boulot après comme si j’étais sur un nuage, n’arrêtant pas de dire mais incroyable, mais c’est incroyable, en remerciant l’univers de ce cadeau !! Mon amie était aussi légère toute la journée ! Car oui, le lâcher prise sur le morceau nous a bien permis d’accéder à nos places. L’univers nous a bien répondu mais je le trouve bien farceur!!

Vous pouvez exploiter aussi ce récit comme bon vous semblera.

Bien à vous !

Isabelle

 

Laisser un commentaire